Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Qui Suis-Je ?

  • : Le blog de Cacahouete
  • : Pour tous les amoureux de Jésus; pour tous ceux qui ont la foi; pour tous ceux qui croient en la vie éternelle; pour tous ceux qui attendent le retour de Jésus; pour tous ceux qui louent, adorent et prient Dieu; pour tous ceux qui aiment écrire.
  • Contact

Mes amis et mes proches

H-lo-se-21-mois-vend-e.jpg Cacahouète

C-leste-2.jpg  Céleste
Oscar-2.jpg Oscar
PAPA-ET-MAMAN.jpg Mamie-si et Papy-ri 
P1010011-copie-1.jpg Uriane
 Mamie et Papou
WILY-ET-VERO.jpg Wily et Véro
MARTINE--.jpg Martine
AURORE.jpg Aurore
 Maryvonne et Joselin
P1010131.jpg Evelyne et Claude
PHILIPPE-ET-CHRISTELLE.jpg Christelle et Philippe
Francoise-Eline-Armelle-Fr-d-ric-et-Astrid-2.jpg Fred, Françoise, Astrid et Armelle
 LYDIE-MARIE.jpg  Lydie-Marie
Photos-364-V2.jpgGrace et Jon
NATHALIE-ET-LAURENT.jpg Nathalie et Laurent
Jean-Fran-ois-2.jpg Jeff
 Armelle
CLOTILDE-ET-DAVID.jpg Clotilde et David
ISABELLE-ET-ERIC.jpg Isabelle et Eric
ISABELLE-ET-GUILLAUME429.jpg Isabelle et Guillaume
P1010130-copie-1.jpg Nicole
P1030721.jpg Marianna, Andon and Co
VIRGINIE.jpg Virginie
N3388.jpg Roxane et Fred
Photo-037---2.jpg Jacques
Photo-040.jpg Elisa

Les Enseignements De Dieu

Ma musique

NOUVEAUTÉS - Lumière du Monde

Luc Dumont "Lumière du Monde"

 

 
Paul Baloche "Ouvre les yeux de mon coeur"

 
Brian Doersken "Live in Europe"

 
Luc Dumont "Live"

 
Embrase nos coeurs 2009

 
Stéphane Quéry "L'Espoir d'une génération"

 
Third Day "Everywhere you are"

 
Israël New Breed " Live a deeper level"

 
Luc Dumont "Live 2 Je peux tout"

41suwsvGXEL SL160 AA115 
U2 "Best Of 1980-2000"

Mes livres

    
La Bible d'étude "Esprit et Vie"

 

John Bunyan "Le voyage du pélerin"

      
Manga "Le Messie"

51-8S7qjoAL__SL160_AA115_.jpg
Manga "La Métamorphose"

    
Patrick Fontaine "L'Esprit de la promesse"

     miniature.jpg
Loren Cunningham et David Hamilton
 "Et pourquoi pas les femmes"

    
David Wilkerson "La croix et le poignard"

    
Bob Gosset "Le fruit de nos paroles"

     book3.gif
Patrick Fontaine "Aux armes citoyens"

     john-bevere.jpg
John Bevere
"Comment réagir quand vous êtes maltraités"

     bob-gass.jpg
Bob Gass "Sa parole pour aujourd'hui"

51CzG9d5u8L__SL160_AA115_.jpg
Alain Auderset "Marcel"

51iaEjrBOlL__SL160_AA115_.jpg
Alain Auderset "Idées reçues"

61zvTn8yk3L SL160 AA115
Alain Auderset "Robi"

51GRPP2H78L__SL500_AA240_.jpg
Georges Dawson "Life is so good"


Luis Sepulveda
"Le vieux qui lisait des romans d'amour"


Katherine Pancrol "Les yeux jaunes de crocodiles"


Katherine Pancrol "La valse lente des tortues"

 

 

Katherine Pancrol

"Les écureuils de Central Park sont tristes le lundi"

 

Détails sur le produit

Mary Ann Shaffer, Annie Barrows et Aline Azoulay-Pavcon

"Le Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates"


Myrielle Marc "Orfenor tome 1 - Natalène"


Myrielle Marc "Orfenor tome 2 - Tristan"


Eran Kroband "Petite plume"


Pierre Péju "La petite chartreuse"

gavalda.jpg
Anna Gavalda "Ensemble c'est tout"

le-prince.jpg
Antoine de Saint-Exupéry "Le petit prince"

Mes films et DVD


     "La petite maison dans la prairie"


     "Joséphine ange gardien"


     "Gilmore girls"

    133_172440.jpg
    "Les routes du paradis"

51oQUjzl3vL__SL160_AA115_.jpg
    "Forest Gump"

41puosrsNbL__SL160_AA115_.jpg
     "Platoon"

51DVJ72JY9L__SL160_AA115_.jpg
     "The Rose"
17 septembre 2017 7 17 /09 /septembre /2017 09:22
Repost 0
Published by Cacahouete
commenter cet article
13 septembre 2017 3 13 /09 /septembre /2017 09:22


Ah le fameux lâcher prise! Dur dur n'est-ce pas? Combien de fois avons-nous essayé de lâcher prise par rapport à telle situation, telle personne, tel problème ?

Malgré cela, nous désirons toujours être au contrôle des circonstances, et pouvons stresser, nous affoler, être dans l'angoisse ou l'inquiétude pour plusieurs raisons dans nos vies. Voici donc une parole que Dieu nous donne aujourd'hui:

Psaumes 46 : 11

11 Arrêtez, et sachez que je suis Dieu : Je domine sur les nations, je domine sur la terre.

Méditer, mâchouiller cette parole, y croire, fait toute une différence pour nous. On laisse la parole renouveler notre pensée et on permet à l'Esprit de Dieu de nous enseigner sur cette parole.

On n'a pas toujours besoin de mille et une paroles, juste une parole peut faire la différence dans nos cœurs et dans nos vies.


Lorsqu'on médite avec attention le Psaumes 46:10, on comprend alors plusieurs choses :

Dieu est élevé sur tous les peuples et sur toute la terre

La terre est son territoire, et même si l'ennemi se déchaîne sur son territoire, il demeure souverain. Il veut passer par nous pour ramener son royaume sur cette terre. Si notre Dieu est élevé (très haut), pourquoi craindre quoi que ce soit? Un souverain domine sur un royaume, des sujets et tout un territoire. On le craint dans les contrées environnantes, sa parole fait office de décret irrévocable, et il possède un puissant arsenal de guerre.

Notre Dieu est le Dieu tout-Puissant, Dieu des armées célestes

Demandons-Lui d'ouvrir nos yeux spirituels afin que nous voyons comme Lui voit, et que comme le serviteur d'Elisee qui était dans la crainte, nous puissions voir les chars de feu qui nous entourent. Voyons avec les yeux de la foi, même si le visible paraît chaotique. Les nations, c'est nous, peuple de Dieu, descendants d'Abraham, ses enfants, son troupeau. Tous ceux qui placent leur confiance en Jésus-Christ ne peuvent être déçus.


Arrêter, de l'hébreux Raphah , signifie "être tranquille, s'apaiser, s'accorder une trêve". S'arrêter de courir, de se battre avec Dieu, de vouloir être au contrôle de nos vies, tout cela est nécessaire. Sachez (hébreu Yada) se traduit par Reconnaître, admettre, avouer, confesser.

Dieu nous demande de reconnaître qu'Il est Dieu dans la situation, et même de le confesser. Au lieu de confesser le négatif et ce que tu vois, tu confesses par la foi que Dieu est ce qu'Il est, c'est à dire majestueux, élevé, exalté, tout-puissant. Tu confesses la Parole, quitte à passer pour un fou.

Pourquoi admettre et avouer ? Parce que trop souvent, par orgueil ou auto-suffisance, nous ne voulons pas accepter que Dieu est au contrôle et qu'Il prend soin de nous et de tout ce qui nous concerne. Nous préférons nous appuyer sur un bras de chair (nous-mêmes, les autres, nos capacités, notre logique, nos expériences) au lieu de nous confier en l'Eternel.

QUAND COMPRENDRONS-NOUS QUE NOUS NE CONTRÔLONS RIEN ET QUE NOUS DEVONS LUI LAISSER SA PLACE?

Voici ce qui arrive lorsqu'on se confie réellement en Lui en toute circonstance (difficile ou pas):

Jérémie 17 : 7-8

7 Béni soit l'homme qui se confie dans l'Eternel, Et dont l'Eternel est l'espérance ! 8 Il est comme un arbre planté près des eaux, Et qui étend ses racines vers le courant; Il n'aperçoit point la chaleur quand elle vient, Et son feuillage reste vert; Dans l'année de la sécheresse, il n'a point de crainte, Et il ne cesse de porter du fruit.

Ainsi, nous pouvons demeurer dans le repos, dans une paix inébranlable car nous RECONNAISSONS et CONFESSONS que Dieu est Dieu, et qu'Il est réellement au contrôle de toute chose. Mieux encore, parce que nous avons Christ dans nos vies, nous faisons partie de cette catégorie de bien-aimés qui n'ont rien à craindre du lendemain. Connaissons notre Dieu !

Toutes les fois où je m'affolais, Dieu me rappelait : "Arrête, et sache que je suis Dieu." Aujourd'hui, Dieu te dit : "Arrête, et sache que je suis Dieu." Il domine sur toutes choses, dans tous les territoires et dans tous les domaines.

Lâche prise et tu verras sa victoire et sa provision se manifester dans ta vie.

 

Publication extraite de « Enseigne-moi.com » - Par Aurélie NSEME

Repost 0
Published by Cacahouete
commenter cet article
9 septembre 2017 6 09 /09 /septembre /2017 09:07
Repost 0
Published by Cacahouete
commenter cet article
5 septembre 2017 2 05 /09 /septembre /2017 09:30

Vous connaissez ce dicton qui dit : 'Chassez la nature... et elle revient au galop !' Il n'y a pas très longtemps j'ai écrit un blog pour mon anniversaire. J'étais contente d'annoncer que j'avais un peu maîtrisé le besoin d'avoir raison. Mais, tous comptes faits, pas vraiment. '....si quelqu'un se croit debout, qu'il prenne garde de ne pas tomber' ...Aïe-ouille ! Le week-end dernier, j'ai travaillé comme bénévole pour un championnat international de tennis et je me suis rendu compte que j'ai volontairement provoqué des discussions dans le but de démontrer mes connaissances tennistiques. Peu après, prenant conscience de cela, j'ai évoqué le sujet avec une amie en lui disant : 'Je ne sais pas du tout pourquoi j'ai toujours besoin d'avoir raison. Cela m'agace tellement !' Elle a gentiment sourit et elle m'a dit : 'Ne sommes-nous pas tous un peu comme ça?' Peut-être, mais cet aspect de moi m'agace!

'Maman, Maman, regarde : j'ai eu 99 sur 100 à mon examen d'orthographe !' Réponse de ma mère : 'Ah bon, et quel mot as-tu raté ?' Et je me remémore souvent ce qu'elle disait : 'Surtout, fais attention à ce que tu dis et à ce que tu fais : qu'est-ce que les gens vont penser de nous ?

Je suis malgré tout convaincue qu'il y a des gens qui ont vécu des situations beaucoup plus tragiques, maladroites et malsaines que celles-ci. Alors – au fait – la question se pose : notre passé, est ce que nous pouvons l'oublier ?

Quand je suis devenue chrétienne, je désirais de tout mon coeur être agréable à Dieu. Mais la colère persistait au fond de moi, ainsi que le besoin d'être toujours au top et de toujours avoir raison. Plusieurs chrétiens et plusieurs pasteurs ont voulu me rassurer et m'ont dit que j'étais bien 'une nouvelle création en Christ, que le passé n'avait plus de pouvoir sur moi, qu'il fallait que j'oublie ce qui est en arrière et tendre vers ce qui est en avant' Je savais que je marchais avec Dieu et que je le servais d'une manière nouvelle, par l'Esprit. Que 'l'Esprit Saint lui-même et mon esprit, nous témoignent ensemble que je suis un enfant de Dieu'. Mais c'était mon esprit. Et mon âme alors ? Et quid de mon corps ?

J'ai eu beau repéter ces versets je ne sais ô combien de fois, cela ne produisait en moi que de la frustration et un sentiment de culpabilité. C'était carrément une application erronée de ces versets dans ma vie. A force de répéter cela, j'étais en train de renfermer – et même d'enfoncer – mes peines, mes schémas, mes peurs etc... au plus profond de mon âme, et en fin de compte dans les tenèbres. Alors qu'en fait, j'aurais dû les amener à la lumière guérissante du Seigneur. Notre passé, c'est notre histoire et c'est aussi notre présent. La Bible s'intéresse plutôt à la manière dont nous avons traité certains évènements dans notre vie. Les avons nous niés, enfouis, cachés ? Avons-nous pardonné, demandé pardon, fait le deuil et tourné la page des choses blessantes et humiliantes ? Ou bien est-ce que nous nous y accrochons toujours ? Un jour, près de la Porte des Brebis à Jérusalem, Jésus a demandé à un homme qui était malade depuis 38 ans : 'Veux-tu être guéri ?' Quelle question intéressante ! La dissimulation de nos blessures et les sentiments provoqués par ces blessures influencent aussi nos motivations. Certains d'entre nous cherchent à gagner l'approbation des autres ou à régler des différends familiaux. D'autres deviennent compétitifs et cherchent sans cesse à être reconnus comme les meilleurs ...et j'en passe.

Le passé peut faire partie de nos ténébres et La Parole nous demande de traiter les ténébres en nous, de les réexaminer. Encourager les autres à oublier leur passé en citant des versets comme ceux que j'ai mentionnés ci-dessus, c'est vraiment mépriser leur coeur brisé. Or, nous savons que le Seigneur, 'Il est près de ceux qui ont le coeur brisé' Dieu a choisi le pardon pour redresser les torts qui nous ont été faits. Le pardon modifie nos dispositions internes vis à vis ceux qui nous ont fait du mal. Et il nous permet aussi de demander pardon à ceux qui nous ont fait du tort en réaction à nos attitudes.

Non, nous ne pouvons pas oublier notre passé et nous ne pouvons pas le changer. Mais nous pouvons Lui confier notre histoire, Lui donner TOUS les morceaux brisés de notre vie ; cela Lui permettra ainsi de transformer notre histoire, par Sa grâce, par Sa lumière, et par Sa vérité ; et j'ajouterais volontiers, par les personnes qu'Il place sur notre route

PS : Je crois que – là-haut – nous aurons tous raison : parce que nous avons tous fait LE bon choix, ...celui d'avoir mis notre vie entre Ses mains !

Publication extraite de « Top Chrétien » - Par F. SHARMION

Voir les commentaires

Repost 0
Published by Cacahouete
commenter cet article
5 septembre 2017 2 05 /09 /septembre /2017 08:47


C'est… du cœur des hommes, que sortent mauvaises pensées, fornications, vols, meurtres, adultères, cupidité, méchancetés, fraude, impudicité, œil méchant, injures, orgueil, folie. Marc 7. 21, 22

Je t'ai fait connaître mon péché… et toi, tu as pardonné l'iniquité de mon péché. Psaume 32. 5
 

Le péché, quel vilain mot ! On ne l'utilise presque plus aujourd'hui, on préfère parler d'erreurs ou d'échecs, de faiblesses humaines. Se tromper est humain, dit-on. Mais la Bible, parole éternelle de Dieu, parle bien de péché: le mot a un sens précis. Il englobe toute infraction à la loi divine, toute désobéissance, toute pensée de convoitise. Si nous nous comparons aux autres, nous pouvons penser être droits et honnêtes. Mais si nous nous plaçons sous la lumière de Dieu, nous verrons alors que nous sommes pécheurs, comme un drap blanc paraît gris sur la neige. C'est une affirmation répétée de la Bible qui conclut: “Il n'y a pas de juste, non pas même un seul” (Romains 3. 10).

Oui, mais moi, j'ai des circonstances atténuantes, dirons-nous, ou bien: si tout le monde le fait, pourquoi pas moi? Est-ce si grave que ça? Les choses ont bien changé depuis des années. On ne dit plus que quelque chose est mal, on est plus nuancé, moins catégorique. Je suis peut-être responsable, mais pas coupable…, la société, mon éducation ou les circonstances de la vie ont modifié mon estimation à ce sujet.

Dieu met en pleine lumière même les mobiles cachés de mes actions, mes intentions secrètes (Hébreux 4. 12, 13), jusqu'à ce que je pense, comme l'apôtre Pierre: “Retire-toi de moi, Seigneur, car je suis un homme pécheur” (Luc 5. 8) ou comme le prophète Ésaïe:
“Malheur à moi! car je suis perdu; car moi, je suis un homme aux lèvres impures” (Ésaïe 6. 5). Et c'est le début de la délivrance et du pardon. Car Dieu se révèle alors comme le Dieu d'amour qui sauve le pécheur.

Publication extraite de "La Bonne Semence" - https://labonnesemence.com

Repost 0
Published by Cacahouete
commenter cet article
29 août 2017 2 29 /08 /août /2017 08:23

Erica AbiaParis, FranceMoi célibataire ? Hors de questions !Depuis mon adolescence, je n’avais qu’un seul rêve : rencontrer l’homme de ma vie ! C’était décidé, il fallait que je le rencontre avant mes 25 ans ! Ma première histoire d’amour commençait à mes 16 ans et j’étais folle amoureuse de ce garçon qui me promettait de m’épouser. Waouh, mon plan semblait bien parti !De déceptions en déceptionsMais petit à petit cette histoire est devenue un véritable cauchemar. Ce garçon qui m’avait tout promis se révélait être infidèle et ne cessait de briser mon cœur. Et mes parents venant tout juste de divorcer c’était sûr : le véritable amour n’existait pas !Juste un semblant d’amourMa devise était : mieux vaut être mal accompagnée plutôt que seule ! J’ai alors commencé à fréquenter différents garçons et n’étais jamais célibataire. A peine une histoire se terminait qu’une  autre commençait. J’étais une « serial loveuse » et plus je fonçais, plus mon cœur se brisait. Mais peu m’importait puisque l’amour n’existait pas…Une nouvelle mentalitéC’est à partir de mes 23 ans que j’ai commencé à me remettre en question. Mes amis semblaient tous avoir des relations sérieuses alors que je continuais à tourner en rond. C’est lors d'un échange universitaire à Taiwan qu’un réel changement a commencé à se réaliser en moi. Moi qui priais Dieu depuis des années, je me rendais compte que je lui faisais confiance dans tous les domaines de ma vie sauf un : l’amour. Mais à cette époque pas question de le laisser gérer !Comme un vide en moiJ’appréhendais mon retour en France car plusieurs sujets importants m’attendaient : quel thème pour mon mémoire de fin d’études ? Quel métier choisir ? Où travailler ? Je n’avais plus le choix, seul Dieu pouvait agir. Après quelques jours de prière j’avais une réponse claire pour chaque question ! Mais malgré mon diplôme et mon CDI en poche, je refusais toujours le célibat et ressentais comme un vide en moi…J’ai fini par céderDe nouveau en couple, tout semblait parfait. Mais bizarrement je sentais que quelque chose clochait. Je pleurais souvent et ne savais même pas pourquoi. C’est après m’être décidée à fréquenter une église parisienne que j’ai compris que Dieu voulait guérir mon cœur avant de me permettre de rencontrer l’âme sœur.Des doutes à la confianceJ’ai finalement décidé de quitter ce garçon et de confier ma vie sentimentale à Dieu. Je lui ai demandé de me guérir et après être passée par la tristesse et l’incompréhension suite à ce choix, je suis maintenant joyeuse et en totale paix ! Dieu me comble et même si je ne sais pas encore quel homme il m’a réservé, je ne suis pas inquiète et lui fais totalement confiance ! Dieu t’aime tellement qu’il a réservé le meilleur pour toi et est prêt à tout pour guérir ton cœur brisé. Alors fais lui confiance, tu verras il ne te décevra pas !Erica - Témoignage tiré de "Top Chrétien"

Repost 0
19 août 2017 6 19 /08 /août /2017 12:37

"Garde ton cœur plus que toute autre chose, car de lui viennent les sources de la vie." Proverbes 4.23Dieu nous a confié la responsabilité de garder notre cœur et de gérer toute rancune cachée. Il nous donnera la grâce de pardonner, mais c'est à nous de faire le premier pas. Pour cela, nous devons commencer par sonder notre cœur.J'aimerais répéter cette vérité : tout ce que Dieu nous demande est pour notre bien.Peut-être ignorez-vous s'il y a ou non de la rancune dans votre cœur. Si vous avez pris l'habitude de vivre dans le ressentiment, vous aurez peut-être du mal à vous souvenir de toutes les personnes à qui vous devez pardonner. Ou peut-être y a-t-il quelqu'un à qui vous pensez avoir pardonné, mais il subsiste encore un peu d'amertume au fond de vous. Voici six attitudes révélatrices d'une rancune cachée.La rancune tient toujours des comptes. Paul dit dans 1 Corinthiens 13.5 que l'amour "ne se souvient pas du mal". Gardez-vous soigneusement le compte des torts que vous subissez ? Les stockez-vous sur un disque dur mental, au cas où vous auriez besoin de les télécharger pour vous rafraîchir la mémoire ? S'il y a quelqu'un dont vous comptabilisez les offenses, c'est un signe que vous ne lui avez pas pardonné.La rancune se vante toujours de son bon comportement. Il est facile de penser en regardant autrui : "Je ne ferais jamais ça ! Je n'arrive pas à croire qu'il ait pu faire une chose pareille !" Les propres justes ne voient jamais leurs péchés, mais ils sont imbattables pour voir ceux de tous les autres.La rancune n'arrête pas de se plaindre. Vous souvenez-vous de la parabole du fils prodigue dans Luc 15 ? Le frère aîné ne tarda pas à se plaindre du retour de son cadet. Dans Luc 15.29, il dit à son père : "Voici : il y a tant d'années que je te sers, jamais je n'ai désobéi à tes ordres, et à moi tu n'as jamais donné un chevreau pour me réjouir avec mes amis." Au lieu de se réjouir du retour du fils prodigue, tout ce qu'il trouva à faire fut de se plaindre de n'avoir jamais pu faire la fête avec ses amis.La rancune éloigne, divise et sépare. Chaque fois que Dave, mon mari, avait une parole qui me froissait, ma réaction spontanée était de m'éloigner de lui. Je n'arrêtais pas de ressasser ses remarques au lieu de lui pardonner et de tourner la page. Je ne voulais pas me trouver dans la même pièce que lui et la nuit, je dormais tout au bord du lit. En refusant de lui pardonner, je gaspillais mon énergie émotionnelle et me laissais voler ma joie.La rancune accuse, raconte l'offense et la rappelle constamment. Le fils aîné ne manqua pas de rappeler à leur père que son plus jeune fils avait quitté la maison et dilapidé son héritage dans une vie dissolue. Il lui dit en substance : "Comment peux-tu donner une fête en son honneur, Papa ?" Continuez-vous à parler des offenses ou des blessures subies par le passé ?La rancune est jalouse et s'irrite des bénédictions de l'autre. Il n'est pas facile d'accepter que celui qui vous a fait du tort soit béni. Mais de même que le père donna une fête en l'honneur du fils prodigue, Dieu veut manifester sa bonté et son amour à chacun de nous. Et nous pouvons soit en profiter, soit passer à côté, comme l'a fait le frère aîné.J'aimerais répéter cette vérité : tout ce que Dieu nous demande est pour notre bien. Vivre dans la rancune ne vous mènera nulle part. En fait, cela ne servira qu'à vous rendre malheureux. La bonne nouvelle est que Jésus a ouvert un chemin pour nous libérer de la rancune et nous permettre de vivre dans la joie et la paix.Faites confiance à Dieu et demandez-lui de vous aider si vous avez besoin de pardonner à quelqu'un. Il veut que vous jouissiez pleinement de votre vie. C'est pourquoi rendez-vous service et pardonnez ! Publication extraite de "Top Chrétien" - Par Joyce Meyer

Repost 0
14 août 2017 1 14 /08 /août /2017 11:26
Repost 0
8 août 2017 2 08 /08 /août /2017 11:23

 

Dieu n’est pas offusqué que nous tremblions, nous sentions écrasés, au fond du trou. Le mythe, entendu bien trop souvent, qu’un chrétien n’a pas le “droit” de fléchir et de douter a fait trop de dégâts dans le corps de Christ. 

 

 

 

 

 

Repost 0
3 août 2017 4 03 /08 /août /2017 11:14

- Le jour de votre naissance physique

- Le jour de votre nouvelle naissance, lorsque vous recevez Jésus-Christ

- Le jour où vous découvrez pourquoi Dieu vous a envoyé sur terre

Repost 0