Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Qui Suis-Je ?

  • : Le blog de Cacahouete
  • : Pour tous les amoureux de Jésus; pour tous ceux qui ont la foi; pour tous ceux qui croient en la vie éternelle; pour tous ceux qui attendent le retour de Jésus; pour tous ceux qui louent, adorent et prient Dieu; pour tous ceux qui aiment écrire.
  • Contact

Mes amis et mes proches

H-lo-se-21-mois-vend-e.jpg Cacahouète

C-leste-2.jpg  Céleste
Oscar-2.jpg Oscar
PAPA-ET-MAMAN.jpg Mamie-si et Papy-ri 
P1010011-copie-1.jpg Uriane
 Mamie et Papou
WILY-ET-VERO.jpg Wily et Véro
MARTINE--.jpg Martine
AURORE.jpg Aurore
 Maryvonne et Joselin
P1010131.jpg Evelyne et Claude
PHILIPPE-ET-CHRISTELLE.jpg Christelle et Philippe
Francoise-Eline-Armelle-Fr-d-ric-et-Astrid-2.jpg Fred, Françoise, Astrid et Armelle
 LYDIE-MARIE.jpg  Lydie-Marie
Photos-364-V2.jpgGrace et Jon
NATHALIE-ET-LAURENT.jpg Nathalie et Laurent
Jean-Fran-ois-2.jpg Jeff
 Armelle
CLOTILDE-ET-DAVID.jpg Clotilde et David
ISABELLE-ET-ERIC.jpg Isabelle et Eric
ISABELLE-ET-GUILLAUME429.jpg Isabelle et Guillaume
P1010130-copie-1.jpg Nicole
P1030721.jpg Marianna, Andon and Co
VIRGINIE.jpg Virginie
N3388.jpg Roxane et Fred
Photo-037---2.jpg Jacques
Photo-040.jpg Elisa

Les Enseignements De Dieu

Ma musique

NOUVEAUTÉS - Lumière du Monde

Luc Dumont "Lumière du Monde"

 

 
Paul Baloche "Ouvre les yeux de mon coeur"

 
Brian Doersken "Live in Europe"

 
Luc Dumont "Live"

 
Embrase nos coeurs 2009

 
Stéphane Quéry "L'Espoir d'une génération"

 
Third Day "Everywhere you are"

 
Israël New Breed " Live a deeper level"

 
Luc Dumont "Live 2 Je peux tout"

41suwsvGXEL SL160 AA115 
U2 "Best Of 1980-2000"

Mes livres

    
La Bible d'étude "Esprit et Vie"

 

John Bunyan "Le voyage du pélerin"

      
Manga "Le Messie"

51-8S7qjoAL__SL160_AA115_.jpg
Manga "La Métamorphose"

    
Patrick Fontaine "L'Esprit de la promesse"

     miniature.jpg
Loren Cunningham et David Hamilton
 "Et pourquoi pas les femmes"

    
David Wilkerson "La croix et le poignard"

    
Bob Gosset "Le fruit de nos paroles"

     book3.gif
Patrick Fontaine "Aux armes citoyens"

     john-bevere.jpg
John Bevere
"Comment réagir quand vous êtes maltraités"

     bob-gass.jpg
Bob Gass "Sa parole pour aujourd'hui"

51CzG9d5u8L__SL160_AA115_.jpg
Alain Auderset "Marcel"

51iaEjrBOlL__SL160_AA115_.jpg
Alain Auderset "Idées reçues"

61zvTn8yk3L SL160 AA115
Alain Auderset "Robi"

51GRPP2H78L__SL500_AA240_.jpg
Georges Dawson "Life is so good"


Luis Sepulveda
"Le vieux qui lisait des romans d'amour"


Katherine Pancrol "Les yeux jaunes de crocodiles"


Katherine Pancrol "La valse lente des tortues"

 

 

Katherine Pancrol

"Les écureuils de Central Park sont tristes le lundi"

 

Détails sur le produit

Mary Ann Shaffer, Annie Barrows et Aline Azoulay-Pavcon

"Le Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates"


Myrielle Marc "Orfenor tome 1 - Natalène"


Myrielle Marc "Orfenor tome 2 - Tristan"


Eran Kroband "Petite plume"


Pierre Péju "La petite chartreuse"

gavalda.jpg
Anna Gavalda "Ensemble c'est tout"

le-prince.jpg
Antoine de Saint-Exupéry "Le petit prince"

Mes films et DVD


     "La petite maison dans la prairie"


     "Joséphine ange gardien"


     "Gilmore girls"

    133_172440.jpg
    "Les routes du paradis"

51oQUjzl3vL__SL160_AA115_.jpg
    "Forest Gump"

41puosrsNbL__SL160_AA115_.jpg
     "Platoon"

51DVJ72JY9L__SL160_AA115_.jpg
     "The Rose"
/ / /

 

Profite de la vie avec la femme que tu aimes...” Ecclésiaste 9.9www.saparole.com

 

 

Sonja Ely a écrit ces lignes :

 

“J’observais ma petite-fille âgée de cinq ans en train de

jouer avec ses jouets.

 

 

Elle décida de mettre en scène un mariage dans lequel elle

jouait d’abord le rôle de la mère de la mariée, occupée

à distribuer les rôles de la cérémonie, puis soudain prenant la place de la mariée aux côtés de son futur marié, son ours en peluche en l’occurrence !

 

Elle le maintint bien droit puis, se tournant vers le ministre du Culte qui présidait à la cérémonie, elle déclara : “Maintenant vous devez nous lire les droits du mariage.” Puis, sans presque reprendre souffle elle prit la place du ministre du Culte et récita : “Vous avez le droit de demeurer silencieux, mais sachez que tout ce que vous direz peut être utilisé contre vous, vous avez le droit de prendre un avocat bien entendu, et vous pouvez maintenant embrasser la mariée !”

 

Si vous voulez savoir quels sont les droits du mariage, vous devez d’abord accepter le fait que le mariage est, avant tout, un concept venu de Dieu. Dans le jardin d’Eden Il affirma : “Il n'est pas bon que l'homme soit seul. Je vais lui faire une aide qui lui convienne parfaitement” (Genèse 2.18).

 

L’expression “convienne parfaitement” indique que les deux se complètent et répondent parfaitement aux besoins de l’autre. Vous devez accepter tout le passé et les expériences de celui ou de celle avec lequel vous allez passer le reste de votre vie.

 

Chacun entre dans le mariage avec son propre fardeau de vécu et de blessures. Si vous ne décidez pas ensemble de faire le tri en choisissant dès le départ ce que vous allez conserver et ce dont vous allez vous débarrasser, votre mariage risque de dérailler rapidement. Vous devez aussi comprendre tout de suite que si Dieu est absent de votre mariage, vous allez à la rencontre de difficultés sérieuses. Le mariage est devenu l’une des cibles préférées des attaques de Satan. Il adore provoquer la zizanie au sein du couple. Aussi le pardon est-il très important entre mari et femme. C’est la première chose que vous devez apprendre à faire. “Afin de ne pas laisser Satan prendre l'avantage sur nous ; nous connaissons en effet fort bien ses intentions” (2 Corinthiens 2.11).

 

Aux yeux de Dieu vos relations au sein du couple devraient être fortes et harmonieuses. Il veut vous aider à former une union durable et pleine d’amour qui Le glorifiera. Aussi devez-vous faire preuve de compassion l’un envers l’autre et laisser à Jésus la première place au sein de votre couple.

 

  

Au cours d’une série télévisée, le comédien Jerry Seinfeld explique à un ami pourquoi il ne s’est jamais marié : “Aucune femme saine d’esprit et de corps n’accepterait de partager la vie de quelqu’un qui ne lui offrirait qu’abandon et manque total d’intérêt.”

 

Mais même les plus beaux mariages sont l’union d’êtres imparfaits qui parfois se comportent en parfaits égoïstes l’un envers l’autre ! Et lorsque l’un d’entre nous a été blessé par l’autre il est plus facile de réagir en écoutant nos impulsions humaines plutôt qu’en écoutant la voix de l’Esprit.

 

Certaines blessures sont profondes, certes. C’est alors qu’il nous faut nous rappeler que le pardon est une décision, tandis que la confiance est un processus lent et coûteux. Il faut du temps pour rebâtir des relations déchirées.

 

Les hommes et les femmes n’envisagent pas la confiance de la même manière. Lorsqu’une femme a été blessée par son mari, ce dernier pense que ses excuses devraient immédiatement rétablir sa confiance en lui et qu’ils devraient aller de l’avant sans jamais plus en parler. Ce qui est impossible !

 

Deux choses doivent arriver d’abord :

 

1- Celui qui a causé la blessure doit reconnaître l’étendue de la souffrance qu’il a provoquée. Si vous vous trouvez dans ce cas, ne dites surtout pas à votre femme : “Il est temps de tourner la page !” Acceptez au contraire ce qu’elle ressent, reconnaissez sa souffrance, même si elle ne l’extériorise pas. Lorsque nous souffrons, nous ne souhaitons pas entendre les autres essayer de nous raisonner ou de minimiser notre souffrance. Cela risque de nous rendre amers et de nous amener à les rejeter. Reconnaître les blessures de l’autre l’aidera à guérir plus vite.

 

2- Celle qui a été blessée doit s’assurer que l’amertume ne va pas envahir son esprit. “Mais comment pourrais-je faire cela ?” En refusant de rester blessée plus que nécessaire et en permettant à Dieu de calmer votre coeur et de restaurer votre amour l’un pour l’autre.

 

La Bible dit : “Aujourd'hui, si vous entendez la voix de Dieu, ne fermez pas votre coeur !” (Hébreux 4.7). Lorsque Dieu vous accorde la grâce et la force de pardonner et de dépasser votre souffrance, ne manquez surtout pas de saisir cette opportunité !

 

 

Après la mort de son enfant qu’il avait conçu avec Bath-Shéba, nous lisons que “David se releva de terre, se baigna... et changea de vêtements ; puis il se rendit au sanctuaire pour y adorer le Seigneur. A son retour chez lui... il mangea. Ses serviteurs lui dirent : que signifie ce que tu fais ? Lorsque ton fils vivait encore, tu jeûnais et tu pleurais ; et maintenant que l'enfant est mort, tu te lèves et tu manges !” (2 Samuel 12.20-21).

 

Pourquoi David pleurait-il si intensément avant la mort de l’enfant, plutôt qu’après ? Parce que les hommes souffrent profondément, mais en général pas aussi longtemps que les femmes. Après avoir fait leur deuil, ils veulent aller de l’avant et oublier le passé, ce qui risque de provoquer des frictions au sein du couple.

 

Souvent, les hommes ne comprennent pas pourquoi leurs femmes mettent tant de temps à accepter l’inévitable. Ecoutez la logique de David : “Lorsque l'enfant vivait encore, je jeûnais et je pleurais, car je disais : qui sait si le Seigneur ne me fera pas grâce et si l'enfant ne vivra pas ? Maintenant qu'il est mort, pourquoi jeûnerais-je ? Puis-je le faire revenir ? Moi j'irai vers lui, mais lui ne reviendra pas vers moi” (2 Samuel 12.22-23).

 

La Bible affirme : “Il nous réconforte dans toutes nos détresses, afin que nous puissions réconforter ceux qui passent par toutes sortes de détresses en leur apportant le réconfort que nous avons nous-mêmes reçu de Lui” (2 Corinthiens 1.4).

 

La prochaine action de David est de la plus haute importance : “David alla consoler sa femme Bath- Shéba...” (2 Samuel 12.24). Remarquez que David n’alla pas dire à sa femme : “Qu’est-ce qui ne va pas ? il est temps que tu te reprennes et sèches tes larmes !”

 

Il s’était rendu compte que même s’il ne souffrait plus autant, sa femme continuait à souffrir et à pleurer la perte qu’elle venait de subir. Votre propre souffrance s’estompera lorsque vous vous rendrez compte que vous devez aller près de votre compagne et l’entourer de votre amour pour la consoler.  

 

 

Si votre compagnon perd son emploi et si vous vous retrouvez soudain au milieu d’une période difficile financièrement, une “saison” incertaine du point de vue matériel, souvenez-vous de trois choses importantes :

 

1- Ce n’est qu’une saison passagère. L’important est de maintenir votre attitude de reconnaissance et de foi, dans l’attente que la saison passe et que des jours meilleurs reviennent. A moins que votre mari ne soit paresseux de nature ou doué d’un esprit de parasite, il y a de fortes chances qu’il se sente coupable d’avoir perdu cet emploi et de ne plus pouvoir procurer autant à sa famille. Il sait que les enfants ont besoin de vêtements et de souliers neufs et que vous rêvez d’un petit plus, de temps en temps, sur la table du repas ! Aussi n’en rajoutez pas en lui rappelant que les choses ne sont plus comme avant !

  

2- Il est temps de l’épauler, de le soutenir, de l’encourager, pas de le rendre désespéré. “Comment le faire ?” demanderez-vous. En analysant votre propre comportement : “Suis-je tout le temps en train de me plaindre ? Est-ce que je lui rappelle trop souvent les plaisirs que nous ne pouvons plus avoir désormais ? Suis-je souvent tentée de convoiter ce que je ne peux plus acheter aujourd’hui ? Est-ce que je fais assez d’efforts pour joindre les deux bouts, ou suis-je encore à gaspiller de l’argent sur des choses frivoles, non essentielles ? Suis-je tentée de continuer mon train de vie comme si tout était comme avant ?”

 

3- Souvenez-vous que toutes les choses matérielles que vous appréciez aujourd’hui disparaîtront un jour ! Ce n’est pas le bon moment de lui parler de la nouvelle voiture que votre frère vient d’acheter, ou de la superbe maison dans laquelle vos meilleurs amis viennent d’emménager ! Mieux vaut suivre le conseil de Paul qui affirmait : “J'ai en effet appris à me contenter toujours de ce que j'ai... J'ai appris à être satisfait partout et en toute circonstance...” (Philippiens 4.11). Dieu vous a-t-Il laissé tomber dans le passé ? Non, et Il ne vous laissera jamais tomber. Prenez donc la décision de Lui faire confiance en toute circonstance. Votre manière de gérer la “saison” difficile dans laquelle vous vous trouvez déterminera probablement la force ou la faiblesse de vos relations. 

 

 

Peut-être pensez-vous : “Ma compagne est incapable de gérer la maison. Que dois-je faire ?” Bien que, dans le passé, on pensait que la responsabilité des femmes était avant tout de s’occuper du foyer, les rôles ont quelque peu changé ces derniers temps !

 

Les nécessités financières font que beaucoup de couples doivent travailler tous les deux loin de la maison. Le mari doit souvent aider à gérer le foyer. Ce n’est pas une affaire de bien ou mal, l’important est que vous soyez unis dans vos décisions, votre répartition des tâches et vos rêves concernant l’avenir. Si vous tirez dans une direction et que votre compagne tire dans une autre direction, n’espérez pas une mer d’huile à l’horizon ! Pour vous aider dans votre démarche, voici quelques conseils :

 

1- Choisissez le moment opportun. Ne discutez pas de sujets épineux quand vous êtes tous les deux en colère ou blessés. Attendez de vous être calmés ! La Bible dit : “Soyez toujours prêt à écouter, mais lent à parler et à vous mettre en colère, car la colère n’est d’aucun secours !” (Jacques 1.19-20TP). La colère envenime tout et ne résout rien.

 

2- Essayez de trouver un terrain d’entente, un compromis entre vous. Acceptez que le plus important pour vous ne soit pas nécessairement le plus important pour votre compagnon ou compagne. Peut-être qu’au début cela n’était pas si important pour vous, après tout !

 

3- Apprenez à négocier entre vous, sinon vous risquez de vous sentir frustrés. L’idéal est de trouver une solution qui soit satisfaisante pour vous deux, même si vous devez faire la vaisselle plus souvent ou aider à coucher les enfants, afin d’avoir un peu plus de temps ensemble. Faites tous les deux des efforts.

 

4- Apprenez à prier ensemble l’un pour l’autre. 90% des couples chrétiens ne prient jamais ensemble et pourtant c’est la chose la plus importante que vous puissiez faire ensemble, car Jésus a dit : “si deux d'entre vous s'accordent... pour demander quoi que ce soit, cela leur sera donné par Mon Père qui est dans les cieux...” (Matthieu 18.19).

 

 

“Profite de la vie avec la femme que tu aimes...” Ecclésiaste 9.9

 www.saparole.com  

 

Les hommes ne parlent pas le même langage que les femmes !

 

Les hommes préfèrent agir tandis que les femmes

aiment discuter...

 

Parfois un homme a l’impression qu’il perd la tête lorsque sa femme démontre sa mémoire colossale pour les moindres détails de leur vie commune. Et le jour où vous et votre femme cesserez de vous comprendre, vous vous sentirez revenus tous deux à l’époque de la tour de Babel.

 

C’est à cet endroit de l’Ancien Testament que les familles des hommes se découvrirent soudain étrangères les unes vis-à-vis des autres. Quand elles se mirent à parler des langues différentes, le progrès s’arrêta et la confusion s’installa parmi les humains. Avant d’en arriver là, essayez d’ajouter à votre mode de communication ces quelques trucs essentiels :

 

1- Demandez d’abord à votre partenaire pourquoi elle agit ainsi ou pourquoi elle s’exprime ainsi. Tentez de comprendre ce qu’elle pense en analysant sa manière de communiquer avec vous. Expliquezlui la vôtre. Vous serez souvent surpris des résultats. Peut-être comprenez-vous quelque chose qui est à cent lieues de ce qu’elle veut vous communiquer !

 

2- Les hommes ont tendance à éviter toute forme de confrontation. Interroger votre mari et le pousser dans ses retranchements produira le résultat opposé à ce que vous avez voulu espérer. Salomon a écrit : “Il vaut mieux habiter dehors que loger avec une femme qui aime les disputes” (Proverbes 25.24). L’important est de gagner sa confiance, pas de marquer des points.

 

3- Enfin la Bible dit : “Dieu est capable de rendre la vie aux morts et de créer toutes choses nouvelles à partir du néant !” (Romains 4.17 TP). L’amour que vous aviez l’intention de lui montrer dès qu’il aurait changé ou modifié son comportement, montrez-le-lui tout de suite, soyez patiente ensuite avant de voir le changement anticipé. La grâce de Dieu peut transformer votre tour de Babel en un havre d’amour, d’unité et de paix.

 

Demandez à Dieu d’intervenir et Il vous expliquera comment cette transformation est possible ! 

 

 

Et si vous êtes encore célibataire et que vous cherchez la compagne idéale sans l’avoir découverte ? Dieu créa Eve précisément pour épauler Adam. “Le Seigneur... la conduisit à l'homme. En la voyant, celui-ci s'écria : cette fois c'est l'os de mes os, la chair de ma chair...” (Genèse 2.22-23).

 

Lorsque Dieu vous amènera la compagne qui vous convient, un lien spirituel et émotionnel se formera très vite entre vous. Si vous essayez de la rencontrer sans l’aide de Dieu, vous risquez d’aller de déboire en déboire. Peter de Vries a dit : “Le problème, avec le mariage, c’est que nous tombons amoureux avec l’image d’une personnalité alors que nous devons passer le reste de notre vie avec une personne douée de caractère.” Laissez donc Dieu faire Son travail !

 

Lorsque Dieu a jeté un regard à travers l’immensité de l’éternité, Il vous a vu. Il vous a donné certains traits de caractère, et des talents spécifiques, qui ont fait de vous un être absolument unique. Il savait aussi de quelle compagne vous auriez besoin pour accomplir la tâche qu’Il voulait vous confier et pour cela vous aider à développer les talents qu’Il vous avait accordés.

 

Mais souvenez-vous qu’en premier, votre partenaire spirituel, c’est Lui ! Il n’a cessé de s’occuper de vous, de vous protéger, de vous fournir ce dont vous aviez besoin et de vous conduire dans la bonne direction. Soyez attentif à votre comportement à Son égard ! Si vous n’êtes pas capable de tenir une promesse envers Lui, vous serez probablement incapable de fidélité envers votre compagne. S’adressant aux célibataires, Paul affirme : “Il faut que chacun demeure dans la condition où il était lorsque Dieu l'a appelé... Ne t'en inquiète pas ... mais plutôt profites-en” (1 Corinthiens 7.20-21).

 

Cessez de gémir sur votre état de célibataire ! Servez-vous de ce temps où vous êtes seul pour approfondir vos relations avec Dieu. N’oubliez jamais que l’une des plus importantes visites du Saint-Esprit parmi des humains concernait une jeune fille vierge du nom de Marie, qui vivait alors dans un petit village sans importance, ce qui prouve que si vous faites confiance à Dieu, Il mettra toujours le meilleur sur votre chemin ! 

 

 

Etude extraite de la publication "Sa Parole pour Aujourd'hui" - Bob Gass -http://www.saparole.com

Partager cette page

Repost 0
Published by