Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Qui Suis-Je ?

  • : Le blog de Cacahouete
  • : Pour tous les amoureux de Jésus; pour tous ceux qui ont la foi; pour tous ceux qui croient en la vie éternelle; pour tous ceux qui attendent le retour de Jésus; pour tous ceux qui louent, adorent et prient Dieu; pour tous ceux qui aiment écrire.
  • Contact

Mes amis et mes proches

H-lo-se-21-mois-vend-e.jpg Cacahouète

C-leste-2.jpg  Céleste
Oscar-2.jpg Oscar
PAPA-ET-MAMAN.jpg Mamie-si et Papy-ri 
P1010011-copie-1.jpg Uriane
 Mamie et Papou
WILY-ET-VERO.jpg Wily et Véro
MARTINE--.jpg Martine
AURORE.jpg Aurore
 Maryvonne et Joselin
P1010131.jpg Evelyne et Claude
PHILIPPE-ET-CHRISTELLE.jpg Christelle et Philippe
Francoise-Eline-Armelle-Fr-d-ric-et-Astrid-2.jpg Fred, Françoise, Astrid et Armelle
 LYDIE-MARIE.jpg  Lydie-Marie
Photos-364-V2.jpgGrace et Jon
NATHALIE-ET-LAURENT.jpg Nathalie et Laurent
Jean-Fran-ois-2.jpg Jeff
 Armelle
CLOTILDE-ET-DAVID.jpg Clotilde et David
ISABELLE-ET-ERIC.jpg Isabelle et Eric
ISABELLE-ET-GUILLAUME429.jpg Isabelle et Guillaume
P1010130-copie-1.jpg Nicole
P1030721.jpg Marianna, Andon and Co
VIRGINIE.jpg Virginie
N3388.jpg Roxane et Fred
Photo-037---2.jpg Jacques
Photo-040.jpg Elisa

Les Enseignements De Dieu

Ma musique

NOUVEAUTÉS - Lumière du Monde

Luc Dumont "Lumière du Monde"

 

 
Paul Baloche "Ouvre les yeux de mon coeur"

 
Brian Doersken "Live in Europe"

 
Luc Dumont "Live"

 
Embrase nos coeurs 2009

 
Stéphane Quéry "L'Espoir d'une génération"

 
Third Day "Everywhere you are"

 
Israël New Breed " Live a deeper level"

 
Luc Dumont "Live 2 Je peux tout"

41suwsvGXEL SL160 AA115 
U2 "Best Of 1980-2000"

Mes livres

    
La Bible d'étude "Esprit et Vie"

 

John Bunyan "Le voyage du pélerin"

      
Manga "Le Messie"

51-8S7qjoAL__SL160_AA115_.jpg
Manga "La Métamorphose"

    
Patrick Fontaine "L'Esprit de la promesse"

     miniature.jpg
Loren Cunningham et David Hamilton
 "Et pourquoi pas les femmes"

    
David Wilkerson "La croix et le poignard"

    
Bob Gosset "Le fruit de nos paroles"

     book3.gif
Patrick Fontaine "Aux armes citoyens"

     john-bevere.jpg
John Bevere
"Comment réagir quand vous êtes maltraités"

     bob-gass.jpg
Bob Gass "Sa parole pour aujourd'hui"

51CzG9d5u8L__SL160_AA115_.jpg
Alain Auderset "Marcel"

51iaEjrBOlL__SL160_AA115_.jpg
Alain Auderset "Idées reçues"

61zvTn8yk3L SL160 AA115
Alain Auderset "Robi"

51GRPP2H78L__SL500_AA240_.jpg
Georges Dawson "Life is so good"


Luis Sepulveda
"Le vieux qui lisait des romans d'amour"


Katherine Pancrol "Les yeux jaunes de crocodiles"


Katherine Pancrol "La valse lente des tortues"

 

 

Katherine Pancrol

"Les écureuils de Central Park sont tristes le lundi"

 

Détails sur le produit

Mary Ann Shaffer, Annie Barrows et Aline Azoulay-Pavcon

"Le Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates"


Myrielle Marc "Orfenor tome 1 - Natalène"


Myrielle Marc "Orfenor tome 2 - Tristan"


Eran Kroband "Petite plume"


Pierre Péju "La petite chartreuse"

gavalda.jpg
Anna Gavalda "Ensemble c'est tout"

le-prince.jpg
Antoine de Saint-Exupéry "Le petit prince"

Mes films et DVD


     "La petite maison dans la prairie"


     "Joséphine ange gardien"


     "Gilmore girls"

    133_172440.jpg
    "Les routes du paradis"

51oQUjzl3vL__SL160_AA115_.jpg
    "Forest Gump"

41puosrsNbL__SL160_AA115_.jpg
     "Platoon"

51DVJ72JY9L__SL160_AA115_.jpg
     "The Rose"
/ / /

 

 

Chapitre 10 : « Le secret de Rosette» par Cacahouète

 

 

Et aujourd’hui, c’était un autre jour.

 

Le Célestine avait encore un peu le vague à l’âme ce matin… Artichounette était partie, ça faisait un vide c’est sûr. Rosette et Fadette avaient le cœur gros aussi, tout comme LoÏc qui venait de perdre Pierrick, son camarade, son copain breton… Après tant d’années à sillonner les routes de France avec le Bagad, c’était dur… Bref, tout le monde avait le blues ; même le minot ne parvenait pas à leur dérider les barreaux malgré moult pitreries et nombre de grimaces !

 

Les quatre « c’hoarezed » (sœurs en breton) étaient de nouveaux séparées. Mais il fallait bien continuer à vivre malgré tout. La Sœur Barreau leur avait toujours enseigné à rebondir malgré les difficultés, les petits accrocs de la vie, à être fortes et fières en toutes circonstances. Elle leur avait aussi appris que la vie est ainsi faite : des joies, des peines, des départs, des retrouvailles et qu’il ne fallait surtout pas s’attrister de cette foule d’évènements qui venaient ponctuer une vie, car c’était ainsi. C’était ça la vie.

 

La vie reprit donc son cours… paisible et tranquille. La Place Saint-Pierre, les oliviers et les platanes, le Paulo, Fanny, le pitchoune et Nénesse, les parties de pétanque, les pastis et les pissaladières….

 

La Célestine et Fadette, les deux pépettes du Sud  étaient de plus en plus proches ; le départ de leur soeurette à quatre pieds les avait soudées et unies davantage encore. Normal, elles se comprenaient parfaitement et parlaient le même langage. Rosette avait d’ailleurs bien du mal à les comprendre parfois ! Mais on pardonne tout à ses sœurs de sève !!!

 

Rosette et Loïc, quant à eux, roucoulaient un peu plus chaque jour ; ces deux-là étaient devenus inséparables. Rosette, semblait-il, avait enfin trouvé SON Grand Amour. Ils faisaient des projets tous les deux…

 

Mais, malgré cela, Rosette n’allait pas bien… Elle avait depuis peu, un lourd secret à porter….

 

Un jour qu’ils étaient tous les quatre installés sur la terrasse du Paulo, par une belle journée ensoleillée - de celle que l’on vit dans le sud - repus par un excellent déjeuner préparé par Fanny, que la Célestine et Fadette babillaient, comme d’habitude, dans leur patois local, que Loïc se laissait aller à l’une des coutumes légendaires – qu’il avait d’ailleurs bien vite et sans peine aucune adoptée – la sieste, Rosette, le dossier grave et l’assise pincée, réclama l’attention de chacun.

 

Elle avait une nouvelle importante à annoncer.

 

Loïc sortit de sa torpeur digestive tandis que la Célestine et Fadette stoppèrent net leurs bavardages.

 

« Voilà … » commença Rosette

 

« J’ai appris il y a quelques temps, bien avant le départ d’Artichounette, que j’étais atteinte de la maladie de l’ESCA, maladie du bois causée par plusieurs champignons qui interviennent successivement dans la dégradation du bois ; cette maladie sévit surtout sur le pourtour méditerranéen. C’est le toubib qui me l’a dit.

Je vous l’ai cachée jusqu’à présent pour ne pas vous inquiéter. Je me croyais perdue mais, l’autre jour, en discutant avec quelques sièges du Bagad, lors du concert sur la place, j’ai appris qu’il existait un remède.

 

J’ai repris espoir. Je sais aujourd’hui que je peux guérir mais, pour cela, il me faut… partir, quitter cette région qui est la cause de la maladie. Si je reste, je risque un dessèchement brutal causé par un arrêt de la circulation de ma sève… L’évolution peut durer plusieurs mois, voire plusieurs années. Les symptômes de cette maladie sont bizarres et assez variables car je peux paraître un jour malade et quelques temps après, en bonne santé ! C’est d’ailleurs pour cela que je ne m’étais pas, jusqu’alors, inquiétée. J’avais bien remarqué quelques tâches jaunâtres à la base de mes pieds mais elles avaient disparu en quelques jours. Et puis souvenez-vous de ce que disait la Sœur Barreau , « faire fi des petits maux et ne surtout pas s’apitoyer sur son sort ! »… Mais là, je crois bien que c’est un cas de force majeure !... »

 

De grosses larmes coulaient le long du dossier de la Célestine et de Fadette… Quant à Loïc, il restait sans voix, abasourdi par la révélation de Rosette. Son bel amour risquait de mourir… Il en était hors de question… Ils venaient juste de se rencontrer, ils avaient plein de belles choses à vivre tous les deux… Et puis, il voulait un « babarig » (bébé) de sa Rosette…. Un tout mignon avec de petits pieds et une assise toute potelée !

 

La Célestine se reprit la première. Décidément, tout allait mal en ce moment ! Artichounette s’en était allée, Rosette allait peut-être mourir… « Seigneur, aidez-nous » pensa t-elle…

 

Fadette séchait ses larmes tandis que Loïc essayait de se remettre les idées en place… Le pauvre, il passait par tous les stades… La colère, l’angoisse, la tristesse…

 

« Où dois-tu aller Rosette ? » demanda la Célestine

 

« Je dois rentrer là-bas au pays, en Bretagne et retourner dans la fabrique qui m’a conçue ; l’un des petits sièges du Bagad, Gwénaël, m’a dit que le menuisier qui m’avait assemblée, Mr. Le Kerguerrec, était toujours vivant et qu’il possédait le secret pour réparer et redonner vie aux petites chaises malades comme moi ! C’est une sorte de druide ! Il possède un grimoire tout vieux, tout poussiéreux dans lequel sont notées une multitude de formules et de potions aptes à guérir plus d’un mal !!!! Tout le monde le connaît Mr. Le Kerguerrec ! C’est un magicien je vous dis !!! »

 

« Es-tu bien sûre d’être guérie en retournant là-bas ? » questionna Fadette

 

« Ne vous inquiétez pas » répondit Rosette « Tout ira bien, tout ira mieux, je le sens ».

 

Rosette se retourna alors vers Loïc, silencieux, stoïque, triste et déconfit ; il n’avait pas décroché un mot depuis la terrible révélation... Sa jolie teinte miel s’était légèrement assombrie, sa patine antiquaire avait disparu sous le coup de l’émotion. Il faisait peine à voir.

 

«  Loïc, kared (amour) ? »

 

Loïc frémit au son de la voix de sa Rosette. Dieu qu’il s’était attaché à cette petite chaise… Il se souvint alors de ce que lui disait sa mamm’goz (grand-mère) autrefois… « L’amour, c’est pour le meilleur et pour le pire, mon goujard (gamin) ; quand on aime, qu’elle lui disait, on prend l’autre tout entier, avec ses bonnes choses et ses mauvaises ; on s’aime dans les soucis comme dans les rires, dans les pleurs comme dans les bonheurs… »

 

« Oui Rosette, je te suivrai ; partout où tu iras, j’irai ; même si tu dois te rendre au sommet de l’Himalaya !!!  Sur le dossier que je la monterai la montagne !! Nous partirons pour que tu guérisses. »

 

La Célestine et Fadette crurent, un moment, que le ciel leur tombait sur les barreaux. Quoi, Rosette allait, elle aussi, partir, les laisser là toutes les deux ???

 

Leurs petits cœurs de chaises n’allaient certainement pas résister longtemps à tant d’émotions, tant de chagrin. La Sœur Barreau avait tort ! La vie était injuste et elle n’était pas si belle que ça !

Mais elles savaient bien toutes les deux que la survie de leur petite sœur bretonne en dépendait. Que faire d’autre sinon la laisser partir ? Il fallait désormais profiter des derniers instants avec Rosette, la câliner, la cajoler, l’encourager. Elle allait guérir, c’était certain, et Loïc serait à ses côtés pour veiller sur elle. Et puis la Bretagne, ce n’était pas bien loin hein ? Peut-être même que le Paulo voudraient bien les emmener là-bas, avec la camionnette de Nénesse ? Sinon, y’avait le TGV, le train qui va vite… La Célestine et Fadette pourraient se faire transporter là-bas peut-être aussi ???

 

Tout bouillonnait à l’intérieur, tout se chamboulait. Qu’il était difficile de se quitter à nouveau…

 

« N’ayez pas peur » … leur murmura Rosette, je penserai bien fort et quoiqu’il arrive, je serai toujours là pour vous… »

 

La Célestine et Fadette avaient toutes les deux très bien compris que pour Rosette, loin des yeux, ce n’était pas loin du cœur.

 

A suivre ...

 

Partager cette page

Repost 0
Published by