Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Qui Suis-Je ?

  • : Le blog de Cacahouete
  • : Pour tous les amoureux de Jésus; pour tous ceux qui ont la foi; pour tous ceux qui croient en la vie éternelle; pour tous ceux qui attendent le retour de Jésus; pour tous ceux qui louent, adorent et prient Dieu; pour tous ceux qui aiment écrire.
  • Contact

Mes amis et mes proches

H-lo-se-21-mois-vend-e.jpg Cacahouète

C-leste-2.jpg  Céleste
Oscar-2.jpg Oscar
PAPA-ET-MAMAN.jpg Mamie-si et Papy-ri 
P1010011-copie-1.jpg Uriane
 Mamie et Papou
WILY-ET-VERO.jpg Wily et Véro
MARTINE--.jpg Martine
AURORE.jpg Aurore
 Maryvonne et Joselin
P1010131.jpg Evelyne et Claude
PHILIPPE-ET-CHRISTELLE.jpg Christelle et Philippe
Francoise-Eline-Armelle-Fr-d-ric-et-Astrid-2.jpg Fred, Françoise, Astrid et Armelle
 LYDIE-MARIE.jpg  Lydie-Marie
Photos-364-V2.jpgGrace et Jon
NATHALIE-ET-LAURENT.jpg Nathalie et Laurent
Jean-Fran-ois-2.jpg Jeff
 Armelle
CLOTILDE-ET-DAVID.jpg Clotilde et David
ISABELLE-ET-ERIC.jpg Isabelle et Eric
ISABELLE-ET-GUILLAUME429.jpg Isabelle et Guillaume
P1010130-copie-1.jpg Nicole
P1030721.jpg Marianna, Andon and Co
VIRGINIE.jpg Virginie
N3388.jpg Roxane et Fred
Photo-037---2.jpg Jacques
Photo-040.jpg Elisa

Les Enseignements De Dieu

Ma musique

NOUVEAUTÉS - Lumière du Monde

Luc Dumont "Lumière du Monde"

 

 
Paul Baloche "Ouvre les yeux de mon coeur"

 
Brian Doersken "Live in Europe"

 
Luc Dumont "Live"

 
Embrase nos coeurs 2009

 
Stéphane Quéry "L'Espoir d'une génération"

 
Third Day "Everywhere you are"

 
Israël New Breed " Live a deeper level"

 
Luc Dumont "Live 2 Je peux tout"

41suwsvGXEL SL160 AA115 
U2 "Best Of 1980-2000"

Mes livres

    
La Bible d'étude "Esprit et Vie"

 

John Bunyan "Le voyage du pélerin"

      
Manga "Le Messie"

51-8S7qjoAL__SL160_AA115_.jpg
Manga "La Métamorphose"

    
Patrick Fontaine "L'Esprit de la promesse"

     miniature.jpg
Loren Cunningham et David Hamilton
 "Et pourquoi pas les femmes"

    
David Wilkerson "La croix et le poignard"

    
Bob Gosset "Le fruit de nos paroles"

     book3.gif
Patrick Fontaine "Aux armes citoyens"

     john-bevere.jpg
John Bevere
"Comment réagir quand vous êtes maltraités"

     bob-gass.jpg
Bob Gass "Sa parole pour aujourd'hui"

51CzG9d5u8L__SL160_AA115_.jpg
Alain Auderset "Marcel"

51iaEjrBOlL__SL160_AA115_.jpg
Alain Auderset "Idées reçues"

61zvTn8yk3L SL160 AA115
Alain Auderset "Robi"

51GRPP2H78L__SL500_AA240_.jpg
Georges Dawson "Life is so good"


Luis Sepulveda
"Le vieux qui lisait des romans d'amour"


Katherine Pancrol "Les yeux jaunes de crocodiles"


Katherine Pancrol "La valse lente des tortues"

 

 

Katherine Pancrol

"Les écureuils de Central Park sont tristes le lundi"

 

Détails sur le produit

Mary Ann Shaffer, Annie Barrows et Aline Azoulay-Pavcon

"Le Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates"


Myrielle Marc "Orfenor tome 1 - Natalène"


Myrielle Marc "Orfenor tome 2 - Tristan"


Eran Kroband "Petite plume"


Pierre Péju "La petite chartreuse"

gavalda.jpg
Anna Gavalda "Ensemble c'est tout"

le-prince.jpg
Antoine de Saint-Exupéry "Le petit prince"

Mes films et DVD


     "La petite maison dans la prairie"


     "Joséphine ange gardien"


     "Gilmore girls"

    133_172440.jpg
    "Les routes du paradis"

51oQUjzl3vL__SL160_AA115_.jpg
    "Forest Gump"

41puosrsNbL__SL160_AA115_.jpg
     "Platoon"

51DVJ72JY9L__SL160_AA115_.jpg
     "The Rose"
/ / /

 

 

Chapitre 4 : « Les chaises de la vie… » par Michèle

 

 

Qu’est-ce qu’on est bien à l’ombre des platanes sur la Place Saint Pierre !

Paulo n’est pas bien loin. C’est qu’il y tient à sa Fadette… Avec un « F » majuscule s’il vous plaît ! Il me bichonne tant, qu’à présent j’ai retrouvé l’éclat de ma jeunesse. En plus, je crois qu’il est amoureux Paulo… Oui, oui, oui…. Oh je sais, vous devez penser, elle est fadade celle-là… Peut-être, mais je le connais bien mon Paulo. Il ne me prête pas si facilement. Je n’ai peut-être pas d’yeux ni de coeur comme vous les humains, mais il y a des choses que je sens bien et qui ne trompent pas. S’il a proposé à Fanny de venir s’asseoir sur moi, c’est qu’il « se l’aime » bien cette petite nine. Gracieuse et délicate, elle a posé son petit postérieur sur le coussin tout neuf que Fanfan, la cousine de Paulo a fait tout spécialement pour moi. Du sur-mesure !!! Avec l’âge, je radote un petit peu, mais j’aime répéter que j’ai beaucoup de chance d’avoir rencontré Paulo.

Mais ça ne suffit pas et parfois j’ai la nostalgie du bistrot de Marseille. Je pense à ma grande copine la Célestine. Jamais je ne l’oublie. Qu’est-ce qu’elle a bien pu devenir avec l’Emile, dans son repère là-haut, loin de la mer ? Est-ce qu’elle est aussi bien que moi ? Je l’espère vraiment de tout mon « cœur de chaise »… Oui, je sais, je viens juste de dire que les chaises n’ont pas de cœur… Et alors ? Parfois je ne trouve pas toujours bien les mots et du coup, je parais incohérente. Les humains disent bien qu’il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis. Alors disons que je ne suis pas une imbécile, puisque je suis une chaise…

Sur la place, les joueurs passionnés s’excitent comme toujours dans leur langage coloré. Les collègues houspillent mon Paulo qui vient de faire une bourde en lançant sa boule de guingois :
- Oh misère, couillon, tu l’as fait avec la mienne !
Paulo tout penaud leur répond :
- Bonne mère, c’est le soleil qui me mélange les orbites, que je vois plus clair !
Mais ils ne sont pas dupes tous les autres. Comme moi, ils ont bien « vu » que, sous la roche, il y a l’anguille ou quelque chose comme ça. Armand lui sourit et lui dit :
- Chante, rossignol, t’y vois assez clair pour faire le joli cœur et des risettes à la Nine, là-bas qu’est assise sur la Fadette !
Paulo devient rouge comme une pivoine… Je vous l’avais bien dit, il est amoureux ! Mais sauvé par le gong, il s’empresse de répondre à Nénesse qui lui demande :
- Paulo, c’est quoi tout ce bardas que t’as mis dans le cabanon ?
- …

Je n’écoute plus trop. Je rêvasse quand j’entends des pas lourds qui s’approchent de moi. C’est cette pauvre Honorine, avec ses pieds tout gonfles, qui arrive péniblement en traînant une nouvelle chaise qui végétait dans le cabanon. De loin je ne distingue pas très bien, mais au fur et à mesure mon coeur de chaise palpite de plus en plus. Non ! Ce n’est pas possible ! Je dois avoir la berlue ou bien trop de soleil m’est monté à la tête... Il avait raison le Jeannot, je perds réellement la boule. Après le cœur, je pense maintenant que j’ai des yeux et une tête !… Je crois la reconnaître… Mais non, je ne rêve pas, c’est bien elle, c’est la Célestine que cette brave Honorine amène près de moi !

Après ces premiers instants d’émotion très intense, nous retrouvons toute notre complicité d’antan. Célestine me raconte comment son Emile était attentionné et tout ce qu’il lui confiait dans sa petite cabane de berger. Elle a du mal à s’exprimer quand elle parle de son départ pour « l’autre pays ». Mais son sourire revient quand elle repense à tout ce qu’il lui a appris… Il connaissait des grands poètes, l’Emile. Elle me parle de Beaudel… Connais pas ! C’est vrai que mon Paulo il n’est pas allé beaucoup à l’école. Et les fleurs dont il parle ne font jamais mal…. Nous restons jusqu’au soir à discuter ainsi à bâtons rompus. Nous sommes si heureuses de nous être retrouvées toutes les deux.

Paulo arrive. Il est rouge comme un coquelicot. Une belle journée de pétanque en vérité. Il s’adresse à Fanny, qui l’a regardé et encouragé toute l’après–midi.
- Tu viens Fanny, on va se promener sur le Port du Cros et voir les pêcheurs ?
Fanny se lève en souriant. Paulo me prend délicatement en me disant :
- Allez viens ma Fadette ! On rentre à la buvette.
Mais comment lui faire comprendre que le chaise d’à côté, c’est mon amie… J’essaie de résister. Il insiste :
- Mais qu’est-ce que t’as Fadette ?
Il se penche tout près de mon dossier et me dit à voix basse :
- Tu es jalouse de Fanny ?
Mais non, il n’a pas bien compris. Au contraire, je suis contente qu’il soit amoureux. Un peu de bonheur dans sa vie, enfin ! Par la sève de mon bois je communique avec lui.
- Ah, tu veux que ta nouvelle copine vienne avec toi, c’est ça ?
Ouiiiiiii ! Il a compris. Une chaise dans chaque main il nous ramène vers la buvette. Il pose Célestine tout à côté de moi. Il éteint la lumière, ferme la porte du bar déserté et s’en va vers le port en tenant par la main la petite Fanny.

Dans le noir, Célestine et moi, repassons en boucle nos souvenirs de jeunesse. Nous rêvons qu’un jour, nous retrouverons nos deux autres amies du troquet de Marseille. Nous étions quatre petites sœurs : Célestine, Fadette, Rosette et Artichounette. Ah Rosette ! Belle, soyeuse et frêle comme un pétale. Elle n’est pas restée bien longtemps chez Jeannot. Elle était bien trop belle. Un jour, un client l’a emmenée jusqu’à la capitale. Elle est devenue célèbre avec une très belle hongroise, Zelda, je crois. Quant à Artichounette, nous n’avons plus de nouvelles depuis le jour où un gardien de cimetière a eu le coup de foudre et l’a prise avec lui… Nous espérons seulement qu’il s’en occupe bien….


 

A suivre ...

 


Partager cette page

Repost 0
Published by