Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Qui Suis-Je ?

  • : Le blog de Cacahouete
  • : Pour tous les amoureux de Jésus; pour tous ceux qui ont la foi; pour tous ceux qui croient en la vie éternelle; pour tous ceux qui attendent le retour de Jésus; pour tous ceux qui louent, adorent et prient Dieu; pour tous ceux qui aiment écrire.
  • Contact

Mes amis et mes proches

H-lo-se-21-mois-vend-e.jpg Cacahouète

C-leste-2.jpg  Céleste
Oscar-2.jpg Oscar
PAPA-ET-MAMAN.jpg Mamie-si et Papy-ri 
P1010011-copie-1.jpg Uriane
 Mamie et Papou
WILY-ET-VERO.jpg Wily et Véro
MARTINE--.jpg Martine
AURORE.jpg Aurore
 Maryvonne et Joselin
P1010131.jpg Evelyne et Claude
PHILIPPE-ET-CHRISTELLE.jpg Christelle et Philippe
Francoise-Eline-Armelle-Fr-d-ric-et-Astrid-2.jpg Fred, Françoise, Astrid et Armelle
 LYDIE-MARIE.jpg  Lydie-Marie
Photos-364-V2.jpgGrace et Jon
NATHALIE-ET-LAURENT.jpg Nathalie et Laurent
Jean-Fran-ois-2.jpg Jeff
 Armelle
CLOTILDE-ET-DAVID.jpg Clotilde et David
ISABELLE-ET-ERIC.jpg Isabelle et Eric
ISABELLE-ET-GUILLAUME429.jpg Isabelle et Guillaume
P1010130-copie-1.jpg Nicole
P1030721.jpg Marianna, Andon and Co
VIRGINIE.jpg Virginie
N3388.jpg Roxane et Fred
Photo-037---2.jpg Jacques
Photo-040.jpg Elisa

Les Enseignements De Dieu

Ma musique

NOUVEAUTÉS - Lumière du Monde

Luc Dumont "Lumière du Monde"

 

 
Paul Baloche "Ouvre les yeux de mon coeur"

 
Brian Doersken "Live in Europe"

 
Luc Dumont "Live"

 
Embrase nos coeurs 2009

 
Stéphane Quéry "L'Espoir d'une génération"

 
Third Day "Everywhere you are"

 
Israël New Breed " Live a deeper level"

 
Luc Dumont "Live 2 Je peux tout"

41suwsvGXEL SL160 AA115 
U2 "Best Of 1980-2000"

Mes livres

    
La Bible d'étude "Esprit et Vie"

 

John Bunyan "Le voyage du pélerin"

      
Manga "Le Messie"

51-8S7qjoAL__SL160_AA115_.jpg
Manga "La Métamorphose"

    
Patrick Fontaine "L'Esprit de la promesse"

     miniature.jpg
Loren Cunningham et David Hamilton
 "Et pourquoi pas les femmes"

    
David Wilkerson "La croix et le poignard"

    
Bob Gosset "Le fruit de nos paroles"

     book3.gif
Patrick Fontaine "Aux armes citoyens"

     john-bevere.jpg
John Bevere
"Comment réagir quand vous êtes maltraités"

     bob-gass.jpg
Bob Gass "Sa parole pour aujourd'hui"

51CzG9d5u8L__SL160_AA115_.jpg
Alain Auderset "Marcel"

51iaEjrBOlL__SL160_AA115_.jpg
Alain Auderset "Idées reçues"

61zvTn8yk3L SL160 AA115
Alain Auderset "Robi"

51GRPP2H78L__SL500_AA240_.jpg
Georges Dawson "Life is so good"


Luis Sepulveda
"Le vieux qui lisait des romans d'amour"


Katherine Pancrol "Les yeux jaunes de crocodiles"


Katherine Pancrol "La valse lente des tortues"

 

 

Katherine Pancrol

"Les écureuils de Central Park sont tristes le lundi"

 

Détails sur le produit

Mary Ann Shaffer, Annie Barrows et Aline Azoulay-Pavcon

"Le Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates"


Myrielle Marc "Orfenor tome 1 - Natalène"


Myrielle Marc "Orfenor tome 2 - Tristan"


Eran Kroband "Petite plume"


Pierre Péju "La petite chartreuse"

gavalda.jpg
Anna Gavalda "Ensemble c'est tout"

le-prince.jpg
Antoine de Saint-Exupéry "Le petit prince"

Mes films et DVD


     "La petite maison dans la prairie"


     "Joséphine ange gardien"


     "Gilmore girls"

    133_172440.jpg
    "Les routes du paradis"

51oQUjzl3vL__SL160_AA115_.jpg
    "Forest Gump"

41puosrsNbL__SL160_AA115_.jpg
     "Platoon"

51DVJ72JY9L__SL160_AA115_.jpg
     "The Rose"
/ / /

 

 

 

Chapitre 3 : « Le retour de Célestine » par Florence

 

L’Emile est mort, ce matin, sa main posée sur moi.
J’ai senti sa vie partir doucement et mon cœur avec.
Je me retrouve seule, avec mes souvenirs, mes regrets et la peur de ce que je vais devenir.
D’abord, qui saura que l’Emile a fait le grand saut, là, dans sa cabane de berger en plein maquis et quand ?
Et puis, après, quand la découverte sera faite, je vais rester là, à attendre, longtemps, que les vers me rongent ou une main, celle d’un humain ou celle du destin ou les deux, m’emportera-t-elle vers une autre vie ?

Les jours et les nuits s’égrènent.
« Le Temps mange la Vie et du Sang que nous perdons croît et fortifie »
Tu vois, l’Emile, je me souviens des lectures que tu me faisais ! Le plus grand poète, que tu disais, alcoolique, opiomane, syphilitique … certes, mais le plus grand !
Et je me pense à ce Beaudel … enfin à ce poète.
Et je pense à ma Fadette, restée là-bas, à Marseille. Est-elle encore debout, ma sœur de comptoir ? Je le crois, si j’écoute parler mon cœur de chaise.

Le Ferry trace sa route sur la mer.
Je tangue, je glisse, je tombe les quatre barreaux en l’air ! La table de l’Emile se moque de moi et raconte la scène, tout haut, aux bibelots enfermés dans un carton.
Finalement, j’en ris aussi. A mon âge, me retrouver dans cette position ! Je ris, parce que j’ai envie de pleurer. C’est dur de vivre si longtemps et de se faire quitter par ceux qu’on aime. Et dire qu’y en a qui cherchent la vie éternelle ! Pour quoi faire ? Une éternité de souffrances ?
« Arrête la Célestine, t’étais plus marrante, quand t’étais jeune ! ». C’est la pipe de mon Emile qui parle, là, dans le carton.
Elle a sûrement raison, je deviens triste et rabat-joie. Ah, si ma Fadette était là ! Elle me ferait rire. Elle est si gaie, la Fadette, si pétillante. Elle bouge tout le temps, c’est pour ça qu’elle tombe … tout le temps.

On nous a mis là, dans ce cabanon. On attend, on sait pas quoi, mais on attend !
J’entends claquer les boules et crier les joueurs.
« Carreau ! »
« Oh misère, couillon, tu l’as fait avec la mienne ! »
« Bonne mère, c’est le soleil qui me mélange les orbites, que je vois plus clair !»
« Chante, rossignol, t’y vois assez clair pour faire le joli cœur et des risettes à la nine, là-bas qu’est assise sur la Fadette ! »
La Fadette ? Je sors de ma torpeur.
« J’ai bien entendu ? »
La table, les bibelots dans le carton répondent à l’unisson : « Oui, la Fadette, c’est ça ! »
« Paulo ? »
« Oooh ! Tu vois pas que je joue ! Déjà que le soleil me tape le citron et les orbites ! »
« Paulo, c’est quoi tout ce bardas que t’as mis dans le cabanon ? »
« Et qu’est-ce que ça peut te faire ? »
« Fan de chichoune, Paulo, t’as pas des origines corses pour rien ! On peut rien te dire, que, de suite, tu te sors les pistoles des yeux ! Je voulais juste de demander si, par hasard, t’avais pas une chaise pour Honorine. Peuchère, cette chaleur lui fait les pieds tout gonflés »
« Alooors, tu joues ou tu discutailles ? »
« Allez, vas, y en a une de chaise, prends-la et oublies-moi ! »


Je me retrouvais à l’ombre des platanes. L’Honorine me traînait pour aller s’asseoir à côté de la nine, la Fanny et faire la causette.


Et ma Fadette était là, belle comme le jour, son bois ciré jouait en reflets avec le soleil. Mon cœur de chaise déborda de mille feux de joie, de mille lumières d’amour et de tendresse. Oubliées, les peines.


Je revis, parce que, seul, l’amour rend vivant.

 

 

A suivre ...


Partager cette page

Repost 0
Published by